Made With Passion

Le littoral norvégien s’étend sur plus de 100 000 kilomètres, compte plus de 50 000 îles et l’espace maritime qui entoure le pays représente plus de 6 fois la superficie de la Norvège continentale. On comprend mieux pourquoi en Norvège, 4ème pays le plus heureux au monde, les hommes et la mer n’ont toujours fait qu’un !

Les Norvégiens et la mer, une histoire qui dure

La mer est à la base même de l'existence des habitants de la Norvège, qui dès leur plus jeune âge apprennent à en profiter tout en la respectant.
En effet, la pêche et l’aquaculture sont historiquement ancrées dans l’activité norvégienne. Une particularité qui remonte à l’époque des Vikings, qui dès le IXe siècle, furent les premiers à faire le commerce de cabillaud avec l’Europe. En 1816, la Norvège est le premier pays au monde à promulguer une réglementation relative à la pêche et, en 1946, à créer un Ministère de la pêche et des affaires côtières dans le but de doter cette activité des outils nécessaires à son développement. Dès cette époque, les institutions structurent et organisent les activités de pêche dans une optique de développement social, économique et environnemental. Les années 70 voient la naissance de la salmoniculture avec une vision de quelques pionniers passionnés. La filière connaît ensuite un développement considérable, avec des nouvelles méthodes et technologies, toujours pour assurer une meilleure protection du bien-être animal et de l’environnement.

Plus qu’un savoir-faire, une passion

Aujourd’hui en Norvège sur près de 5,2 millions d’habitants, 38 000 personnes vivent directement et indirectement de la pêche et de l’aquaculture.
La filière de la pêche est très professionnalisée. Il existe même une école spécialisée dans les métiers de la mer depuis 1988 : l’Ecole nationale de pêche, qui propose des formations qui vont jusqu'au master . On y enseigne toutes les disciplines en rapport avec la mer : pêche, aquaculture, technologies biologiques, spécialités vétérinaires.
Au-delà de la professionnalisation, il existe aussi en Norvège une tradition familiale de la pêche. Ainsi les entreprises se transmettent de génération en génération.

Des métiers de la mer valorisés

La filière a initié plusieurs projets pour faire connaître les métiers de la mer aux jeunes et les sensibiliser aux opportunités qu’ils représentent. Même des associations de producteurs lancent des initiatives pour faire connaître leur activité à travers les réseaux sociaux ou des blogs. La mer est étroitement liée la culture même de la Norvège, c’est une ressource respectée et protégée car elle représente à la fois l’histoire et la tradition, mais également l’avenir.