L'environnement naturel des produits de la mer de Norvège

L'environnement naturel des produits de la mer de Norvège

Les produits de la mer de Norvège proviennent des eaux froides et limpides du nord. 

Dans des températures aussi basses, les poissons grandissent plus lentement mais atteignent une taille plus importante que les poissons des eaux plus chaudes. Par ailleurs, les produits de la mer issus des eaux froides sont plus riches en acides gras insaturés, bénéfiques pour la santé. 

Avec une zone maritime de près de 90 000 km2, la Norvège dispose d'une surface maritime et côtière équivalente aux surfaces agricoles cumulées de la Norvège, la Suède, la Finlande et le Danemark. La Norvège a su gérer ses immenses ressources naturelles en parvenant à un équilibre entre une productivité marine importante et des pratiques de gestion durable de la pêche. 

La mer de Barents et la mer de Norvège disposent toutes deux d'une riche diversité biologique et sont considérées par les scientifiques comme faisant partie des écosystèmes marins les mieux conservés d'Europe. Grâce aux récifs coralliens d'eau profonde et aux vastes champs de varech, les pêcheurs norvégiens peuvent récolter une grande variété d'espèces indigènes, dans la limite des quotas. De plus, un certain nombre d'espèces non indigènes migrent vers les eaux norvégiennes pour se reproduire. C'est le cas du hareng par exemple, qui migre vers la côte de Norvège en hiver. De même, les frayères du cabillaud et du hareng se trouvent dans les eaux norvégiennes.

Malgré la froideur des eaux norvégiennes, la formation de glace dans les eaux côtières et les fjords est freinée par le Gulf Stream en provenance du sud. Il est donc possible de pratiquer la pêche et l'aquaculture tout au long de l'année. La topographie côtière avec ses forts courants et ses brusques changements de température crée un phénomène appelé « upwelling ». Dans ces zones, les eaux froides s'enfoncent vers les profondeurs et les eaux plus chaudes, riches en nutriments, affluent à la surface, dans un cycle continu. Dans ces eaux riches en nutriments, les journées lumineuses et les nuits courtes du printemps et de l'été favorisent l'apparition du premier maillon de la chaîne alimentaire marine, le plancton. Ce sont les conditions optimales pour l'aquaculture : Les fermes aquacoles, installées dans les fjords ou sur les côtes naturellement abritées, offrent une protection contre les intempéries, et les courants assurent le renouvellement constant de l'eau dans et sous les parcs aquacoles.