Flétan blanc

Flétan blanc

Le flétan blanc (ou flétan Atlantique) est un poisson sauvage et également un poisson d'élevage en Norvège. Sa chair blanche et délicate a une texture ferme et juteuse qui rappelle la viande. Le flétan est particulièrement prisé pour les grandes occasions, se marie parfaitement avec de nombreux ingrédients et se cuisine de diverses façons. C'est un plat de qualité facile à préparer, généralement apprécié par tous.

Poids maximal

Flétan sauvage : La femelle sauvage peut peser jusqu'à 200 kg.

Flétan d'élevage : Le flétan d'élevage est généralement récolté lorsqu'il pèse 6-7 kg.

Aire de répartition

Flétan sauvage : Le flétan juvénile évolue dans les eaux côtières relativement peu profondes, tandis que l'adulte, plus gros, se déplace parfois en pleine mer.

Flétan d'élevage : Le flétan d'élevage arrive à maturité dans les fjords froids, profonds et limpides de Norvège.

Autres noms

Latin : Hippoglossus hippoglossus

Anglais : Atlantic halibut

Allemand : Heilbutt

Valeur nutritionnelle pour 100 g de flétan blanc cru (partie comestible)

Énergie : 515 kJ ou 123 kcal

 

Nutriments :

Protéines : 17 g

Matières grasses : 6,1 g

Acides gras saturés : 1 g

Acides gras trans : 0 g

Acides gras monoinsaturés : 3,1 g

Acides gras polyinsaturés : 1,2 g

Cholestérol : 50 mg

 

Glucides (total) : 0 g

Vitamines :

Vitamine A : 17 ER

Vitamine D : 9,7 µg

Riboflavine : 0,05 mg

Folate : 7 µg

Vitamine B12 : 0,7 µg

Minéraux :

Fer : 0,2 mg

Sélénium : 60 µg

Flétan sauvage

Le flétan blanc est un gros poisson plat que l'on trouve des deux côtés de l'Atlantique Nord, ainsi que dans les fjords et le long de la majeure partie de la côte de Norvège. Les jeunes flétans blancs vivent dans des eaux relativement peu profondes, tandis que les adultes peuvent évoluer jusqu'à 2 000 mètres de fond. La reproduction a lieu de décembre à mai et les femelles peuvent pondre jusqu'à 3,5 millions d'œufs dans les profondeurs des bancs de pêche le long de la côte et dans les fjords. Le flétan blanc atteint sa maturité à 18 mois. Il se nourrit d'autres poissons qu'il chasse à quelques mètres au-dessus du fond marin.  

Flétan d'élevage

Le flétan blanc est une espèce sensible à la surpêche. Il grandit lentement, atteint tardivement sa maturité sexuelle et est relativement sédentaire. Dans un souci de gestion durable des stocks, la Norvège s'est orientée avec succès vers l'élevage de ce poisson. Le flétan étant relativement cher, les aquaculteurs veillent à produire un poisson de qualité irréprochable. Les flétans d'élevage commencent leur vie dans une nurserie marine en milieu protégé, jusqu'à atteindre un poids d'environ 2 kg. Ils sont alors transférés dans des fjords soigneusement choisis pour poursuivre leur croissance dans des enclos en pleine mer ou dans des bassins terrestres. Ils reçoivent une nourriture riche et adaptée, qui leur permet de produire des œufs de grande qualité. La taille des bassins d'élevage augmente au fur et à mesure que les poissons grandissent. Lorsqu'ils atteignent 6 kg, les flétans sont prêts à être récoltés.  

Méthode de pêche

La pêche au flétan se pratique au filet, au chalut, avec une senne danoise ou autre équipement fixe. La pêche au flétan est ouverte toute l'année, sauf entre le 20 décembre et le 31 mars.

Consommation

Vendu frais ou surgelé ; en tranches, en filets ou entier.

Régime alimentaire

Flétan sauvage : Le flétan est un prédateur qui se nourrit de poissons de fond comme le brosme, le cabillaud, le chabot et l'églefin, ainsi que de poissons pélagiques comme le hareng, le capelan ou le calmar.

Flétan d'élevage : Le flétan d'élevage reçoit une alimentation riche, élaborée à partir de produits de la mer.

Nutrition

Le flétan blanc est particulièrement riche en :

  • Protéines, qui construisent et entretiennent les cellules de notre corps.
  • Vitamine D, indispensable à l'absorption du calcium, qui entretient et fortifie nos os.
  • Vitamine B12, essentielle pour la formation des cellules, y compris les globules rouges. La vitamine B12 contribue également à prévenir l'anémie.
  • Sélénium, élément important d'une enzyme qui lutte contre les processus chimiques nocifs dans l’organisme.

D'autres informations nutritionnelles sont disponibles sur : www.nifes.no/en/prosjekt/seafood-data